« Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même. »

Auteur : Friedrich Nietzsche

Nietzsche suppose alors que l’on n’est pas forcément qui on est! quelle différence y a t il? si nous ne sommes pas nous, qui sommes nous? celà peut supposer également quelque chose faisant obstacle à notre réalisation?

En gestalt, être soi-même suppose:

1 être dans le moment présent attentif à ce que l’on ressent

2 répondre en accord avec ses propres ressentis à l’agitation de l’environnement (parole, situation…)

3 S’ajuster à l’expérience vécue

Or , nous passons notre temps à penser à hier ou à anticiper demain. Nous réagissons en pilote automatique, sans prendre le temps de vérifier comment cela résonne en nous , et quel est pour nous le bon choix. Notre société, basée sur la performance, nous incite à effectuer milles choses à la fois. Il est impossible d’effectuer chacune en conscience ! Nous nous retrouvons alors bien souvent coupé de nous-même.

Nos réactions dépendent de ce que l’on a vécu, des mécanismes de défense que l’on a construits au fil des années et des expériences de notre vie. Nous avons été « conditionné » par notre environnement éducatif, nous avons pris ce qui semblait être important à nos parents de nous transmettre ; Mais est ce que cette façon de faire, de penser nous convient ?

A chaque expérience, nous avons réagi pour conserver notre équilibre. Sont-elles encore pertinentes 20, 30 ou 40 ans après ?

Souvent nous préférons garder une situation inconfortable plutôt que prendre le risque de changer.

Saurons nous nous  enrichir de nos expériences, fussent elles” mauvaises”? Nos réactions resteront-elles celles que nous avons choisies d’adopter à une époque, ou opterons-nous pour vivre une expérience nouvelle en changeant notre manière d’appréhender notre environnement ?

 Nietzsche nous invite donc  à faire ce qu’il faut pour cheminer vers notre être profond, car chacun de nous peut se faire ce cadeau. Par contre, on ne peut l ‘offrir à autrui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *